Psychanalyse

Psychanalyse

La psychanalyse s'intéresse avant tout aux effets de l'inconscient dans ses manifestations énigmatiques.

Psychanalyse Sandrine Guignier Villefranche sur Saone Lyon Rhone

La psychanalyse a été fondée autour de 1900 par Sigmund Freud. L’image que nous y associons est souvent la scène divan-fauteuil bien que son champ d’application se soit largement répandu et que son cadre ne soit plus systématiquement celui-ci.
La psychanalyse est une science humaine, une science de la vie psychique. La vie psychique étant tout ce qui concerne la vie affective, le désir, mais aussi la pensée, l’imaginaire, le fantasme.
La psychanalyse s’intéresse avant tout aux effets de l’inconscient dans ses manifestations énigmatiques, surprenantes, qu’elles soient pathologiques ou non. La psychanalyse s’intéresse à tout ce qui parait incompréhensible et contre la volonté consciente du sujet. Ce qui peut concerner aussi bien le comportement du sujet, son corps, sa vie sentimentale ou ses pensées.

A qui s'adresse la psychanalyse ?

A toute personne ressentant des difficultés de vie telles que les angoisses, l’anxiété, les troubles du sommeil, les échecs à répétition dans le domaine affectif ou professionnel, des symptômes physiques récurrents, la dépression, le mal de vivre, les difficultés relationnelles, le sentiment de ne plus savoir qui on est. Elle s’adresse aussi à toute personne traversant une période de deuil ou de séparation, une période de crise ou tout semble s’effondrer ou être remis en question…

Comment ?

La méthode psychanalytique est fondée sur la règle fondamentale qui consiste à «dire tout ce qui vient à l’esprit ». Cette règle de l’association libre permet, dans la relation avec le thérapeute, de laisser apparaître progressivement les processus psychiques inconscients du patient.
D’autres règles inclues dans le cadre psychanalytique permettent une investigation profonde de la vie psychique pour une transformation et un allègement des souffrances. L’attitude bienveillante et sans jugement du psychanalyste, sa disponibilité, la confidentialité ainsi que son attention et son écoute non sélective, sont des exigences incontournables que tout patient devrait avoir lorsqu’il choisit de s’engager dans un travail psychanalytique.
Le psychanalyste ne délivre pas de médicament et doit avoir lui-même fait une analyse suffisamment poussée pour être dégagé de ses propres souffrances, et avoir une connaissance de son propre fonctionnement psychique.

Le cadre concerne aussi les conditions dans lesquelles se dérouleront les séances : divan ou face à face, nombre de séances hebdomadaires, tarif, jours et créneaux horaires…
Le psychanalyste doit pouvoir considérer quelle thérapie est la plus indiquée pour le patient : la psychanalyse ne cesse d’élargir ses champs d’applications en s’ouvrant sur une adaptation des pratiques en fonction des situations ou des personnes. A titre d’exemples voici quelques élargissements de la psychanalyse : psychanalyse familiale, psychodrame psychanalytique, consultation de la dyade mère-bébé, psychosomatique, psychothérapie psychanalytique corporelle

Le patient de son côté doit se sentir en sécurité et en confiance avant de décider d’entamer ce travail d’investigation intérieure. C’est pour cela qu’il est conseillé de rencontrer plusieurs fois le psychanalyste en entretiens préliminaires afin que de part et d’autre l’analyse soit envisageable.

La psychanalyse est aussi une méthode thérapeutique.